Ma première expérience homo

Bonjour Marc !

C’est avec plaisir que j’ai appris l’annonce de ta visite au mois de mai. Mes parents absents et mon frère parti, peut-être pourrons-nous enfin nous laisser aller à ce désir qui nous habite depuis que nous nous connaissons ? Pourrons-nous faire rougir la lune, qui gênée par nos actes, voudra se cacher derrière les nuages ? Marc… je t’aime.

Je sais déjà comment je vais t’accueillir. Tu arriveras chez moi, dans la fraîcheur du matin et toutes la journée nous la passerons à nous découvrir. Lorsque le soir tombera, je t’entraînerai dans ma chambre, te demandant de me faire le massage dont je rêve depuis des mois. Tu me regarderas avec la même lueur de désir que la première fois, mais cette fois nous ne nous laisserons pas arrêtés.

Tu me dévêtiras lentement, en déboutonnant ma chemise tout d’abord, puis en la faisant glisser le long de mes bras. Tu embrasseras mes pectoraux dont la vision t’émeut tant. Ta langue embrassera ma chair, elle se promènera sur mes pointes, mordant et titillant légèrement mes mamelons douloureux de désir.

Tu continueras l’exploration de ma peau parfumée dont tu aimes tant le goût, jusqu’au nombril, que tu ne te priveras pas de caresser avec ta langue, faisant courir ton souffle chaud sur mon ventre. Tu descendras la fermeture éclair de mon jean et tu le retireras d’un mouvement sec. Tu baiseras mes jambes en remontant doucement vers l’intérieur de mes cuisses. Tu ne t’arracheras à la contemplation de mon slip que pour me l’ôter et tu commenceras à lécher doucement ma verge trempée de désir en pinçant un peu mon gland avec tes doigts.

Je pivoterai pour pouvoir m’occuper de ton sexe raide et dur. Après avoir ôté ton short et ton caleçon, je saisirai ton sexe entre mes mains et le caresserai lentement pour le faire grossir encore plus. Après en avoir léché le gland pour le rendre humide et caressé les grosses veines qui le couvrent, je l’enfournerai tout entier entre mes lèvres. Je commencerai par aspirer, lentement, toute ta queue jusqu’au fond de ma gorge, puis ferai un va-et-vient qui deviendra de plus en plus rapide. J’arrêterai juste avant ton point de non retour.

Tu commenceras à me pénétrer en levrette, lentement, enfonçant ta bite jusqu’au fond de mes entrailles par de violents coups de reins. Tu augmenteras la cadence à mesure que je gémirai de plaisir. Et je te demanderai de me bourrer à fond.
Lorsque le feu en moi ne pourra plus se retenir, tu te retireras et enverras tout ton jus sur moi, éclaboussant mes pectoraux de ton foutre chaud et tu dirigeras le jet aussi pour que ma bouche reçoive sa part de l’offrande. J’avalerai ta semence avec plaisir et frictionnerai sur mon corps ce que tu auras laissé échapper sur moi.

Cette première étreinte se fera avec bonheur. J’en rêve depuis que nous nous sommes vu la première fois. Depuis ce fameux soir où nous avons sauter tant d’étapes… Depuis que je t’aime Marc…

Ton amoureux du moment
Eric

Lire la suite

Laisser un commentaire